CADEAU JIA !

Ces T-shirts respirants seront bientôt disponibles et distribués après le confinement ! On espère dans le courant du mois de décembre.

La pratique d’une activité physique régulière aura des bénéfices dans plusieurs domaines de votre vie.

Courir rend plus heureux

Cela dépasse la fameuse ivresse du coureur de fond, aussi appelée runner’s high – sécrétion d’endorphines, les hormones du bien-être. Des chercheurs ont établi qu’une seule séance de sport (30 min de marche sur un tapis) peut instantanément améliorer l’humeur d’une personne souffrant de trouble dépressif majeur. D’autres études suggèrent que la pratique d’une activité physique contribue à mieux gérer l’angoisse et le stress, même après l’entraînement. Toujours selon une étude, courir seulement 30 min pendant 3 semaines améliorerait la qualité du sommeil, l’humeur et la concentration.

Courir fait maigrir

Il est universellement reconnu que vous brûlez des calories en courant, mais la véritable bonne nouvelle est que vous brûlerez encore des calories après l’entraînement, dans votre canapé, devant votre série préférée. Des études ont établi que la pratique régulière d’une activité physique stimulait l’afterburn effect – le fait de perdre des calories après une séance de sport. Les scientifiques appellent cet effet « excès de consommation d’oxygène post-exercice » (EPOC, en anglais). Pas besoin de courir très vite pour en bénéficier. Cet effet survient quand vous courez à une intensité correspondant à 70 % de votre VO2max (quantité d’oxygène maximale que vous pouvez consommer par minute en courant). Traduction : un peu plus vite que votre allure de footing.

Courir maintient votre cerveau en forme

Vous avez peur de « perdre la tête » en vieillissant ? Courir régulièrement vous aidera à la garder sur les épaules. Une étude de 2013 publiée dans Psychonomic Bulletin & Review a conclu que les preuves qu’une activité physique régulière contribue à lutter contre le déclin cognitif lié à l’âge sont « irréfutables ». Les études ne cessent d’établir que les adultes plus âgés qui jouissent d’une bonne condition physique ont de meilleurs résultats aux tests mentaux que leurs pairs non sportifs.

Courir renforce les genoux…

… ainsi que les articulations et les os. On sait depuis longtemps que la course à pied augmente la densité osseuse et ralentit la perte osseuse liée à l’âge. Mais vous avez sûrement entendu vos amis ou votre famille vous dire que « courir abîme les genoux ». Pas d’après la science. Des études montrent que, si vous vous entraînez progressivement (en suivant les plans du chapitre suivant), courir améliorera la santé de vos genoux.

Courir fait vivre plus vieux

Même si vous vous contentez de la quantité de sport minimale recommandée par l’OMS (30 min d’exercice physique par jour, 5 jours par semaine), vous vivrez plus longtemps. Selon plusieurs études, quand différents types de personnes commencent à pratiquer une activité physique, elles vivent plus longtemps.

Courir prévient le cancer

Le sport ne soigne pas le cancer, mais de nombreuses preuves montrent qu’il le prévient. Une analyse de 170 études publiée dans Journal of Nutrition a établi que l’exercice physique régulier est associé à un risque plus faible de certains cancers. Voici quelques exemples :

CANCER DU COLON : Risque réduit de 40 à 70 %CANCER DU SEIN : Risque réduit de 30 à 40 %CANCER DE LA PROSTATE : Risque réduit de 10 à 30 %CANCER DE L’ENDOMÈTRE : Risque réduit de 30 à 40 %CANCER DU POUMON : Risque réduit de 30 à 4https://www.runnersworld.fr/sante/les-bienfaits-du-sport-sur-le-corps/0 %

Jogging et risque de mortalité

Pas besoin de courir beaucoup pour en voir les bienfaits !
Une macro étude très intéressante a été publiée ici. Elle analyse toutes les études scientifiques publiées depuis 2000 tendant à prouver les bienfaits du running. Son but : trouver la quantité de course ou de marche nécessaire pour diminuer les risques de mortalité par maladie chronique. Les résultats montrent deux choses qui sont représentées sur le graphique ci-dessous.

La marche quotidienne à dose normale (simplement faire le maximum de choses à pied quand c’est possible plutôt qu’en voiture…) a déjà un effet considérable. Si la course à pied est supérieure en terme d’effet, on voit que 25 à 30’ de course par jour auraient un effet énorme. Si on couple ça à de la marche, on peut aisément dire qu’avec un rythme classique de 3 sorties par semaine (45’ à 1h) de course semble être l’idéal pour s’assurer une bonne santé sur le long terme.

source : https://www.running-addict.fr/conseil-running/pourquoi-courir-bienfaits-de-la-course-a-pied/

Un nouveau marathon accompli pour André !

Je voulais participer cette année encore à un marathon, après Visé en 2014, Berlin en 2015 ( remporté par un certain Eliud Kipchoge qui avait raté le record du monde de 6 secondes si ma mémoire est bonne pour un problème de chaussures fournies par son sponsor, qui devint champion Olympique l’année suivante, gagne à nouveau à Berlin et bat le record du monde cette fois cette année avant de descendre sous la barre des 2 heures (1h59’40’’) à Vienne, il y a 3 semaines, avec une quarantaine de lièvres). Après ce fut Paris en 2017 et le Mont-Saint-Michel en 2018 (marathon en ligne reliant Cancales (Bretagne) au abords du Mont-Saint-Michel (Normandie, au bord du « Cuesnon » qui fixe la limite entre les territoires bretons et normands) cette épreuve a la particularité qu’au départ du port de Cancales, on aperçoit le Mont-Saint-Michel, qu’on rejoint en longeant la baie par routes et chemins.
Comme je voulais le disputer à l’automne, cette fois, j’ai opté pour Lausanne, l’occasion de découvrir (très sommairement) la Suisse ou je n’étais jamais passé. C’est aussi la ville qui abrite le comité olympique international et où va d’ailleurs avoir lieu les jeux olympiques des jeunes au printemps 2020. J’ai eu de la chance avec la météo car j’ai eu un beau week-end ensoleillé mais pas trop chaud en cette saison (16°).
Le parcours en boucle se fait essentiellement le long du lac Léman, les paysages d’un côté comme de l’autre sont magnifiques avec les collines et montagnes des 2 côtés du lac qui sépare la Suisse de la France (Evian se trouvant en face de Lausanne). Nous étions 1260 à prendre le départ de le plus longue épreuve car il y a le même jour, le semi, le jogging et deux marches chronométrée de 10 km (ordinaire et nordique) pour un total de 12000 inscrits encadrés par 1100 bénévoles. Par rapport aux autres que j’ai bouclé, le parcours est relativement vallonné, pas de longues côtes mais montées et descentes se succèdent à répétition ce qui est usant à la longue pour les jambes et les genoux et rend compliqué de garder un rythme régulier. L’ambiance est sympa, c’était très bien organise, le beau temps y était pour quelque chose ,les gens étaient venus en nombre et encourageaient volontier les divers participants , il y avait des orchestres, des ravitaillements réguliers mais pas rigoureusement tous les 5 km, il fallait donc gérer pour les gels ça aussi c’était pour moi une « première ». (suite…)

Le footing est un paradoxe : pour courir vite il faut courir lentement !

Le footing est l’allure où vous pouvez discuter sans être essoufflé si vous courrez avec quelqu’un. Il devrait représenter 70% du kilométrage d’entraînement total.

Découvrez la vidéo de Denis BOUCHER :

En complément de cet article, trop de fractionné nuit ! L’acidité résultant de l’entrainement trop dur, facilite, entre autre, la fuite de calcium de nos os. Risque de fracture et de périostite augmenté !

REPAS INDIAN TASTE 15/9

Retenez la date du 15/9 ! On se retrouvera, dès 13h (apéritif) + repas à 13h30, pour un moment de convivialité dont le JIA a le secret.
Où ? Au parc de la Boverie, près de la volière, sur les tables rouges.

Auparavant, n’oubliez pas de venir dépenser les calories sur le jogging la forme du cœur au parc d’Avroy, avec un 7 ou un 10 km, dont les bénéfices iront au camp tournesol.

INSCRIPTIONS VIA LE DOODLE CI DESSOUS :

https://doodle.com/poll/iayczqdxhpgmtisz

FORME DU COEUR : solidarité JIA

Message d’André :

Chers équipiers, beaucoup d’entre nous participent et vont participer à la Forme Cœur. Depuis 2010, cette épreuve a pour but pour rappel de soutenir le Camp Tournesol de la fondation contre le cancer. Nous y rencontrons chaque année des participants en « Joélette » qui peuvent compter sur des équipages (c’est ainsi que l’on nomme les équipes qui prennent en charge ces participants moins valides heureux de participer à cette aventure) pour boucler le parcours.

Si notre groupe est connu pour son nombre de coureurs et ses résultats, de nombreux podiums obtenus en compétition. Nos « locomotives » sportives ont apporté et apportent encore une solide réputation et la reconnaissance dans le milieu de la course à pied. Bien entendu, la majorité d’entre nous ne joue pas les premiers rôles dans les différentes compétions pour diverses raisons. Cependant, si on ne s’en rend pas toujours compte, nous-même, encore moins de l’extérieur, notre club peut compter sur pas de mal de personnes qui s’investissent pour la gestion du club, les entraînements, le balisage ou encore se muer en signaleur au besoin …etc (suite…)

Meeting international de Liège

Le mercredi 17 juillet, nous avons rendez-vous pour la 18ème édition du Meeting de Liège au stade de Naimette-Xhovémont, meeting EA Classic officiel depuis cette année à l’image aussi de la Nuit de l’Athlétisme. De nombreuses stars de l’athlétisme national et international participeront à cette soirée. Ben Broeders et Arnaud Art animeront la soirée dans leur tentative de battre à nouveau le record de Belgique et de pourquoi pas atteindre les minimas pour les Jeux Olympiques !
Vous pouvez télécharger gratuitement vos places jusqu’au mardi 16 juillet inclus via le site www.meetingliege.be.